Revue d’intelligence stratégique et des relations internationales

Dounia 2 :
L’Afrique et la crise financière internationale

Pour compléter les études sur la crise financière internationale, en particulier sur l’Afrique, il convenait de poser des regards différents, d’encourager des lectures alternatives de la crise financière actuelle, en promouvant des études originales produites par des chercheurs africains eux-mêmes. La posture correspond à la vocation première de la revue d’intelligence stratégique et des relations internationales, Dounia, qui ouvre, à l’occasion de ce deuxième numéro, un nouvel espace de débat et d’échange en vue d’exposer la pensée africaine. Les articles sélectionnés, dans ce numéro, tentent, à leur manière, de poser des conditions nouvelles dans l’objectivation de la crise actuelle en ce qui concerne l’Afrique.

Décembre 2009

2. Pour une approche systémique de la crise

Henri Mova Sakanyi
pages 12-41

Retour | PDF (288.9 ko)

Le monde est passé d’un brin au bord d’un précipice. Le gouffre béant, aux profondeurs abyssales, continue de tarauder spécialistes et citoyens lambda quant aux conséquences si la chute avait effectivement eu lieu. Malgré l’accalmie ambiante et quelques annonces triomphalistes, on n’est pas encore éloigné du cratère. Les laves encore abrasives et rutilantes nous rappellent que le danger n’est pas totalement écarté. La crise qui atteint aujourd’hui l’ensemble des secteurs de l’économie mondiale avait pourtant commencé comme un feu de brousse, par une allumette dont la bizarrerie lexicale et patente : subprime. D’un marché local et ultra- spécialisé, la crise s’est propagée à l’allure d’un tsunami qui a finalement ébranlé toutes les certitudes idéologiques du capitalisme mondialisé. Le doute est tel que, de plan en plan, de stratégie en stratégie, on va d’un extrême à l’autre sans s’embarrasser à puiser dans les registres des idéologies abhorrées qui prônaient encore la part belle à l’intervention étatique dans la régulation économique. C’est peut-être là qu’est le hic. à trop vouloir faire démarrer cette crise à l’éclosion de la bulle immobilière entre2007et 2008 avec son point d’orgue à l’automne 2008, lors de la faillite de la banque Lehman Brothers, on verse allègrement dans le superficiel tant le mal est profond. [..]




© 2010