Revue d’intelligence stratégique et des relations internationales

Dounia 2 :
L’Afrique et la crise financière internationale

Pour compléter les études sur la crise financière internationale, en particulier sur l’Afrique, il convenait de poser des regards différents, d’encourager des lectures alternatives de la crise financière actuelle, en promouvant des études originales produites par des chercheurs africains eux-mêmes. La posture correspond à la vocation première de la revue d’intelligence stratégique et des relations internationales, Dounia, qui ouvre, à l’occasion de ce deuxième numéro, un nouvel espace de débat et d’échange en vue d’exposer la pensée africaine. Les articles sélectionnés, dans ce numéro, tentent, à leur manière, de poser des conditions nouvelles dans l’objectivation de la crise actuelle en ce qui concerne l’Afrique.

Décembre 2009

4. L’économie de la République démocratique du Congo avant et pendant la crise : qu’attendre de l’après-crise ?

André Nyembwe Musungaie
pages 55-69

Retour |

Si les effets de la crise en République démocratique du Congo (RDC) pré- sentent un tableau similaire à celui de la plupart des économies à faible revenu de l’Afrique subsaharienne, certaines particularités se dégagent pourtant. La première section de l’article passe en revue la configuration de la reprise économique en RDC pour montrer que, bien qu’effective, elle s’est amorcée et poursuivie en laissant des réformes inachevées et en s’accommodant de plusieurs déséquilibres structurels. La deuxième section met en exergue la dépendance extérieure de l’économie congolaise via la non-diversification des exportations comme point d’ancrage de la crise. Les faiblesses de la réforme du secteur minier sont évoquées comme facteur aggravant. La troisième section propose une trame de propagation de la crise et expose certains de ses effets identifiables. Parmi ces effets, il y a une particularité de l’économie congolaise, à savoir le trio « inflation-dépréciation face au dollar américain-récession ». C’est l’objet de la quatrième section qui en donne une interprétation. La cinquième section aborde la sortie de la crise en cours pour en souligner la fragilité et analyse les stratégies mises en place et leurs contraintes. Enfin, une conclusion est suggérée.




© 2010